Le CEGIDD : c’est quoi ?

Le CeGIDD (Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostique) est un service public gratuit (financé par l’Etat) qui assure l’information, le dépistage et le diagnostic du VIH, des hépatites B et C, des autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) : chlamydia, syphilis, gonocoque, …

Selon le choix du patient, la prise en charge sera anonyme ou nominative.

Des professionnels médicaux vous reçoivent individuellement pour :

– vous écouter,

– évaluer vos risques,

– vous donner une information personnalisée sur la sexualité, la contraception, les relations de couple, le suivi gynécologique, la vaccination…

– vous proposer les tests adaptés à votre situation (recherche d’IST, frottis cervico-utérin, test urinaire de grossesse).

– vous délivrer gratuitement un traitement adapté si nécessaire, ou la contraception d’urgence

– Les prélèvements sont effectués sur place par l’infirmière ou le médecin.


Comment se passe une consultation au CEGIDD ?

– Présentez-vous LORS DE VOTRE RENDEZ VOUS au secrétariat du service des maladies infectieuses pendant les horaires de consultation. (prendre rendez-vous pour le premier entretien au 01 39 27 41 20 ou 01 39 27 41 25)

Même si vous avez pris rendez-vous, prévoyez un peu de temps car l’attente est variable en fonction de la fréquentation et de la longueur des entretiens précédents.

– Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour réaliser les dépistages.
En cas de prescription d’un test urinaire à la recherche du chlamydia, il est préférable de pas avoir uriné dans les 2 heures précédant l’analyse.

– Pensez à apporter votre carnet de santé ou de vaccination, afin de vérifier ensemble votre éventuelle vaccination contre l’hépatite B.

Des préservatifs masculins et féminins ainsi que des brochures d’information sont à votre disposition.

QUELS QUE SOIENT LES RÉSULTATS, 
ILS NE SONT REMIS QU’EN MAINS PROPRES 
LORS D’UNE CONSULTATION MEDICALE.


Pour les mineurs

La consultation et la réalisation du dépistage nécessitent l’accord des parents.

Si vous décidez de garder le secret, il vous faudra vous faire accompagner par une personne majeure de votre choix.
S’il vous est vraiment impossible de vous faire accompagner, vous pouvez solliciter une prise en charge anonyme dès l’accueil. Il est néanmoins très important que vous puissiez compter sur une personne de votre entourage (idéalement majeure) qui pourrait vous soutenir en cas d’annonce d’une mauvaise nouvelle.